Se former à l’international grâce au Master NTCI

Le Master NTCI prépare les étudiants à travailler à l’international grâce aux cours proposés à l’université, mais pas seulement. Que ce soit par le biais de stages, de volontariat ou d’études à l’étranger, chaque étudiant forgera sa propre expérience et en sortira grandi, aussi bien professionnellement que personnellement. Pour illustrer cette ouverture à l’international qui constitue une des grandes forces de ce Master, l’équipe du site internet NTCI vous propose une série de trois articles pour présenter les parcours de chacun de ses membres, selon la nature du séjour à l’étranger. Nous commençons par les témoignages d’étudiants qui ont quitté leur pays natal pour découvrir la France et étudier avec nous :

Zilin, Chinoise

Après avoir fini sa licence de lettres et littérature française en Chine, elle a choisi de continuer son Master en France. Comme tous les étudiants étrangers, le principal problème rencontré a été son niveau limité de français. Néanmoins, cinq mois de stage à Paris lui ont permis de gagner de la confiance en elle. Énergique et curieuse, elle voyage partout en Europe et connaît des gens venant des quatre coins du monde. Après un séjour de trois mois au Danemark, elle est devenue plus ouverte, indépendante et optimiste. L’Europe est un monde très différent de l’Asie tant au niveau social que culturel, mais ses amis européens l’aident à s’adapter.

Zilin

Daniele, Italien

Daniele a appris le français en Italie pendant dix ans avant de le pratiquer en France et en Belgique lors d’expériences professionnelles. Il parle aujourd’hui parfaitement français mais a gardé son chaleureux accent italien. Ouvert, sympathique et agréable, il a été facile pour lui de s’intégrer à la vie française, tant au niveau culturel qu’au niveau de la langue. Il trouve que la France est un pays très bien organisé, en particulier dans l’administration des universités qui ont un haut niveau de sécurité. A son avis, les Français sont dotés d’une grande gentillesse et il sait quand avoir confiance en eux. Poussé par une grande curiosité, il voudrait voyager et vivre à l’étranger avant de s’installer et avoir une vie stable.

Daniele

Wilbert, Jamaïcain

Après avoir longtemps vécu aux États-Unis, Wilbert est désormais en France depuis sa licence. Il a connu des moments difficiles au début de son séjour, notamment pendant la période où il a appris le français. Il fréquentait surtout des étrangers comme lui. A ce moment, son français s’est difficilement amélioré. Il avoue que son expérience française a vraiment débuté quand il a commencé à rencontrer des Français et à connaître la culture française. Généralement, il aime le style de la vie française, ainsi que la cuisine et l’histoire. Néanmoins, il se sent gêné par les personnes qui ne sont pas assez ouvertes aux autres cultures et qui n’acceptent pas facilement les différences. « But I learned to deal with it because there are many different types of people in the world and it’s best to live together without conflict » a-t-il ajouté.

Wilbert

Rédigé par Zilin Zhang et Roméo Tognarelli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *