Le vignoble de Bourgogne

Comment parler des régions viticoles françaises sans parler du célèbre vignoble de Bourgogne ? Pour ce deuxième article, nous avons décidé de vous faire découvrir cette incroyable région qui compte certains des meilleurs vins au monde !

Photo vignoble Bourgogne

La Bourgogne, qu’est-ce que c’est ?

Située entre Paris et Lyon, la Bourgogne est composée de trois vignobles :

– Le Beaujolais, qui est le vignoble le plus étendu avec 22.000 hectares.
– La Bourgogne, qui compte 18.000 hectares.
– Le Mâconnais, avec 5.800 hectares au total.

Ces vignobles s’étendent eux-mêmes sur 250 km de longueur répartis sur trois départements différents, à savoir l’Yonne, la Côte d’Or et la Saône-et-Loire.

Si vous pensiez (comme nous !) que la Bourgogne était une région où l’on produisait principalement des vins rouges, et bien non ! La production bourguignonne est composée à 61% de vins blancs, 31% de vins rouges et rosés et enfin 8% de crémant.

Le vignoble de Bourgogne compte 100 Appellations d’Origine Contrôlées, qui sont classées de manière pyramidale. Nous avons tout d’abord les appellations régionales et sous-régionales, comme le Bourgogne Aligoté par exemple, qui sont au nombre de 23. Viennent ensuite les 44 appellations communales et « villages », comme le Pommard ou le Vougeot. Puis, les « premiers crus », comme le Chablis Premier Cru et enfin les « grands crus » avec par exemple le célèbre Romanée Conti ou le Clot Saint-Denis.

Le terroir bourguignon

À la création des A.O.C en 1930, chaque vignoble français s’est basé sur une certaine spécificité : les fameuses propriétés bordelaises, les prestigieuses marques de champagnes ou les cépages alsaciens. La Bourgogne quant à elle, se caractérise par ses terroirs, qui donne une identité historique, durable et réelle à ses vins. Elle compte 100 AOC et 5 grands terroirs : le Chablis-Auxerrois, Côte de Nuits, Côte de Beaune, Côte chalonnaise et le Mâconnais.

Le terroir de Bourgogne septentrionale se caractérise par le Chablis kimméridgien, constitué d’un socle de roches riches en calcaire et de minuscules huîtres ! En effet, il y a 200 – 250 millions d’années, du Jura au Beauvaisis, s’étendait une mer d’eau chaude sous un climat tropical. C’est pourquoi il n’est pas rare de rencontrer des fossiles de coquillages près des vignes bourguignonnes. Dans les Côtes de Nuits et de Beaune, le sol est de type brun calcaire. La plupart des grands crus se trouvent en milieu de coteaux, riches en argile et calcaire. Au sud du vignoble, la Côte chalonnaise est constituée de granite et de calcaire. En Mâconnais, la diversité de sol est très grande : sols bruns calcaires, terrains siliceux, argileux, voir sableux.

Lorsqu’on parle de terroir en Bourgogne, on se réfère bien évidemment au type de terre, mais aussi à l’exposition au soleil et au vent, la résistance au gel, à l’inclinaison du sol ou encore au savoir-faire du vigneron.

Un « climat » en Bourgogne ne se réfère pas au sens météorologique du terme mais à un quartier de terre délimité, comportant un à plusieurs lieux-dits, reconnue pour ses qualités géologiques et qui porte son nom depuis des siècles.

Les vins emblématiques de Bourgogne

Toute la spécificité des climats de Bourgogne se traduit à travers ses 33 grands crus. Seul le nom du climat apparaît sur l’étiquette au détriment du nom du village d’origine :

Le Corton :
Il se situe au sud de la Côte de Nuits et au nord de la Côte de Beaune. En rouge, le Corton est de couleur pourpre, avec des velours rouges sombres, magenta. Au nez, ce Pinot Noir est ample, avec des accents fruités (groseille, myrtille) et fleuris (violette), évoluant vers le cuir, le sous-bois, le poivre et la réglisse. Puissant et structuré au palais, il est démonstratif et corsé. En blanc, de couleur or clair aux reflets verts, ce Chardonnay est élégant, souple et rond en bouche. On compte généralement entre 4 et 12 ans avant d’être consommé.

Montrachet :
Situé en Côte de Beaune, entre Meursault au nord et Santenay au sud. Ce Chardonnay a une robe or aux reflets émeraude, le bouquet de ce vin blanc rappelle le beurre, le croissant chaud, les fruits secs, le miel et les épices. Il est onctueux, ferme, sec, et profond en bouche.

Romanée-Saint-Vivant :
Situé situation médiane en Côte de Nuits, entre Nuits-Saint-Georges et les Échezeaux. En rouge, de couleur rubis sombre, carminée avec le temps. Au nez, le partage entre les fruits rouges et noirs, les épices, la violette et le sous bois. En bouche, ses arômes révèlent la complexité et singularité du pinot noir bourguignon : un corps puissant et net, sensuel et complet. Ces Grands Crus rouges sont de longue et belle garde. On compte une dizaine d’années minimum avant d’être consommé.

Clos de Tart :
Morey-Saint-Denis, situé en Côte de Nuits, est l’un des villages les plus pourvus en Grands Crus. A l’oeil, un rubis franc ou sombre. Au nez, la violette, la fraise se marient pour allier charme et robustesse. En bouche, la truffe puis les petits fruits rouges et noirs se font sentir. Il s’attendrit avec le temps et gagne en complexité.

Photo grappe raiso Bourgogne

Et économiquement ?

Quand on parle du vignoble de Bourgogne, on pense directement aux grands crus mondialement connus. En effet, parmi les 15 vins les plus chers au monde, il y en a 6 de Bourgogne. Ces grands crus de Bourgogne bénéficient d’une forte notoriété mondiale et attirent de plus en plus d’amateurs étrangers. Les prix élevés des bouteilles s’expliquent par la taille du vignoble bourguignon. Si l’on compare avec Bordeaux, où la taille moyenne d’un domaine est de 37 hectares, la taille moyenne d’un domaine bourguignon est de 6,5 hectares. Le prix des parcelles viticoles est donc extrêmement élevé, ce qui justifie le prix de la bouteille.

En termes de production, environ 200 000 000 de bouteilles sont produites et commercialisées chaque année, ce qui représente 1,5 millions d’hectolitres. Les vins de Bourgogne représente 0,3% de la production mondiale de vin.

Une bouteille sur deux de Bourgogne sera vendue à l’export. Les plus gros importateurs de vins de Bourgogne sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et Hong Kong. Ces vins bourguignons sont très importants en termes de volume, mais surtout en termes de valeur puisqu’ils se vendent, en général, plus chers que des vins d’autres régions françaises ou étrangères.

En France, 56% des vins de Bourgogne sont distribués via le circuit traditionnel, à savoir la restauration, les cavistes, la vente directe et 44% sont vendus en grande distribution.

La Bourgogne peut aussi compter sur l’importance de son œnotourisme avec près de 820 000 touristes chaque année. Cet œnotourisme favorise la vente directe des vins de Bourgogne et leur confère une forte notoriété.

Pour en savoir (encore !) plus sur les vins de Bourgogne, visitez le site officiel des vins de Bourgogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *